Deux soeurs / The Sisters par Andrew Steinmetz, Version bilingue, traduction française par Edmond-Louis Dussault

DEUX SOEURS / THE SISTERS
par Andrew Steinmetz
(traduction Edmond-Louis Dussault)

DEUX SOEURS

THE SISTERS

les soeurs vivaient hors de la ville

dans une maison isolée des autres

à des miles du chemin de fer

on les disait identiques

seul le train pouvait les séparer

the sisters lived outside town in a house without surrounding houses

miles from the railway

they were called identical

only the train could tear them apart

* * * * * *
la nuit menacées par le sommeil

elles veillaient

toute ouïe

et attendaient

le sifflet de la locomotive

c’était le seul son

provenant du train

à pouvoir les atteindre

le train en était néanmoins à peine plus réel

imperilled by sleep at night they used to keep watch

with large ears

and wait

for the locomotive whistle

it was the only sound

released by the train

to reach them

even then barely did the train come true

* * * * * *
leur écoute énergique irrégulière

était telle qu’elles finirent par entendre des bruits

dans le vestibule

sur le toit

éveillées jusqu’à ce qu’un moment de la nuit

devienne un lieu de la nuit

où les noms des choses s’écaillent

et les fenêtres vibrent de manière insensée

they listened forcefully unevenly as when people listen hard and hear noises

in the house down the hall

on the roof

awake until a time of night

becomes a place of night

where the names of things are peeled off

and windows vibrate with lost sense

* * * * * *
alors sans l’entendre elles imaginaient

le sifflet lui-même

dès la première fois

qu’elles attendirent

le sifflet de la locomotive

leur cour amoureuse évolua

avec la crainte de ne pas saisir le son du sifflet

de manquer le train tout à fait

and so they imagined without hearingthe whistle itself

from the time they first listened

for the locomotive whistle

their courtship evolved this way

afraid that if they did not catch sound of the whistle

they would miss the train completely

* * * * * *
en ce temps où elles étaient si jeunes

le sommeil se fatigua de leurs jeux et les poussa jusqu’au lit

leur boucla les cheveux et leur retrancha des heures

pour les arrêter de rêver au train

mais le train lui-même jamais ne se reposait

when they were so young as thissleep tired of their games and pulled them to bed

sleep curled their hair and retrieved them hours

to stop their dreaming of the train

though the train itself would never rest

* * * * * *
plus avant dans la nuit par habitude les filles s’éveillèrent

à un silence austère et menaçant

et s’aperçurent du coup que le train était venu

et avait suivi son parcours

further along into the night by habit the girls wakened to an austere and menacing silence

and apprehended at once that the train had come

and passed along its circuit

* * * * * *
des tourbillons de silence firent taire les lits

les ressorts et les matelas

les amarres du sommeil se comprimèrent et craquèrent

alors elles se sentirent rabaissées

délaissées

et eurent mal d’un mal neutre et lancinant

eddies of silence hushed the bedframessprings and hooks

the moorings of sleep compressed and creaked

then they felt taken down

unrequited

and they hurt a plain dull hurt

* * * * * *
le silence qui les brisa fut provoqué

par le passage du train

le réveil laissa derrière lui

un art vivant émouvant

ce n’était pas un silence reposant

mais ondulatoire étrange

c’est ce silence qui éleva les soeurs

elles furent perchées sur des lits jumeaux

à vanner l’obscurité hiéroglyphique de leur chambre

ébranlées par le verbe un lit vide à la dérive

the silence which broke them was provoked by the passing train

the wake left behind a moving craft

it was not a restful silence

but undulatory and strange

it was this silence which raised the sisters

they were hoisted up in twin beds

to sift through the hieroglyphic dark of their room

upset into verb one bed empty set adrift

* * * * * *
elles n’avaient pas peur de l’obscurité

si quelqu’un leur avait dit alors

que ce n’était rien

comme l’éternité

n’est rien

si vous étiez entré

aviez allumé la lampe

vous étiez agenouillé

et leur aviez parlé ainsi

alors elles n’auraient fait que rire

they were not afraid of the darkif someone had told them then

that it was nothing

as eternity

is

nothing

if you had entered there

switched on the lamp

knelt down

and told them so

then they would have just laughed

* * * * * *
arrivées ici elles n’attendaient même plus le train

quand le sifflet retentit

ce fut un point tournant

elles verrouillèrent

la porte et tirèrent

les rideaux

les soeurs se retenaient mutuellement

de s’échapper

nulle ne voulant que l’autre

parte la première

nulle ne voulant partir

here they would not begin to anticipate the train when the whistle shrieked

this was a turn of events

they locked

the door closed

the curtains

the sisters held another

from escape

neither wanting the other to go first

neither wanting to go

* * * * * *
à cette station le sifflet de la locomotive fit entendre

ses notes les plus antipathiques

des aigus indéterminés

les deux soeurs eurent des maux d’estomac

le bruit sec et strident se retourna

contre elles

à la manière d’enfants

qui tenant des ciseaux démesurés

découpent des personnages de papier

de tailles banales et terrifiantes

at this station the locomotive whistle sounded its most unsympathetic notes

unresolved high pitched

both sisters grew a stomach ache

the dry shrill turned

upon them

in the manner children

with outsized scissors

cut paper characters in trite terrifying measures

* * * * * *
elle est assise et veille encore à la table près de la fenêtre

la maison est une autre maison

en bas c’est le ravin

les rails suivent

une distance d’ornements

la ville s’étend au-delà de leur limite

lave énorme de lumières instables

she is sitting up late at a table by the windowthe house is another house

and down below

is a ravine

where the tracks follow

an ornate distance

and the city spreads out beyond their limit

a lava mass of unsteady lights

* * * * * *
il y a longtemps

elle et sa soeur

se réveillaient trop tard

après le passage du train

à l’inverse elle s’éveille maintenant

en avance sur lui

unlike long ago when she and her sister would awake too late

after the train

had passed

she now wakes for it before it

* * * * * *
elle se lève dans sa robe de nuit

la referme et resserre

la ceinture

y fait un bon noeud

elle traverse la pièce jusqu’à la table

touche à la chaise

et se penche vers la lampe

tire d’un coup sec

retire d’un geste vif

sa main tenant encore

la chaîne

ravalée

papier stylo lumière

she rises into her nightgowndraws it close tightens

the belt

and secures a knot

she crosses the floor to the table

touches the chair

and leans to the lamp

tug  recoil

her hand left holding

the chain

swallowed

back  in

paper pen light

* * * * * *
il y a des jours qu’elle aurait dû écrire

à sa soeur et voici

ce qu’elle écrit

she should have written her sister days agoand so

this is what she writes

* * * * * *
ni explication ni excuse

or l’autre se réveillera plusieurs heures

plus tard dans la nuit et roulera

jusqu’à la gare

s’attardera sur le quai

regardera l’arrivée du train

s’en ira

suivra les phares

alors elle rentrera

retournera au lit

donnera un coup de téléphone

aussitôt levée le lendemain matin

ce matin même

no explanation or excusenow the other will awake several hours

along into the night and drive

to the station

and linger on the platform

watch the train arrive

and leave

and follow the lights

then return home

into bed

and telephone first thing the next morning

this morning

* * * * * *
elle croit se souvenir

comme si cela s’était

déjà produit

flâneuse fascinée par le souci du détail

avec lequel les événements se présentent

aucun d’entre eux ne l’émeut

pas la moindre digression

elle s’attend plutôt

à ce que dans une autre vie

les choses

n’auraient été en rien différentes

she believes she remembers as if it has

already happened

idly fascinated by the concern for detail

with which all events present themselves

she is not moved by any of it

not the least digression

instead she expects

in another life

things

would have been no different

* * * * * *
elle se souvient qu’elle devait manquer le train

il ne lui reste maintenant

qu’à oublier pourquoi

si la lettre n’avait pas été écrite

il aurait simplement suffi

d’être en un lieu à un moment

de choisir d’un répertoire d’intrigues

de mettre sur papier le vocabulaire de la nuit

she remembered to miss the trainnow is only the matter

of forgetting why

if the letter remained to be written

it was simple a case

of being in one place at one time

of choosing from a repertory of storylines

and setting this night’s vocabulary down on paper

* * * * * *
elle tient dans sa main le stylo

et

sans penser

trace la lettre

comme on fait couler un bain

she holds in her hand the penand

unthinking

draws out the letter

the same as running a bath

* * * * * *
elle éteint la lampe et ses yeux cherchent la fenêtre

sans interruption

un animal

elle ne pense ni à la lettre

ni à sa soeur

en regardant par la fenêtre

elle regarde par la fenêtre

she turns off the lamp and her eyes want the windowuninterrupted

animal

she is not thinking about the letter

or about her sister

looking out the window she is

looking out the window

* * * * * *
n’oubliez jamais n’oubliez jamais

la détermination des choses

comment ce qui se produit

et qui pourrait aussi bien arriver

ou non

n’existe pas

et comment le hasard

peut-être le joueur le plus entêté de tous

comment le hasard nous malmène et complote

et fait pencher la balance

et règne sur ce qui peut devenir réalité

never forget never forgethow determined things are

how occurrences

which might as well happen

as not

do not exist

and how chance

perhaps the most stubborn player of all

how chance bullies and schemes

and tips the scales

and rules what may happen to come true

* * * * * *
elle s’éveille à la sonnerie étouffée du téléphone

et suit la moitié

d’une conversation à travers les murs

un coup frappé à la porte

fait s’éloigner des pas

de vielles pantoufles facilement enlevées

d’un haussement de la cheville un bégaiement

elle en a une paire pareille quelque part

she wakes to the dampened ring of a telephoneand follows one side

of a conversation through the walls

a knock at the door

leading away

feet

worn slippers easily tossed off

with a stuttered shrug of the ankle

she has an equal pair somewhere

* * * * * *
même son amant s’est retourné et s’est ouvert

comme tournent les pages d’un livre

dans le vent

mais elle n’entendit rien ni le bruit

sec et strident ni les notes enchantées

ni le silence immobile dans lequel elle et sa soeur

s’agenouillaient autrefois

les lits se rapprochèrent pour faire un radeau

even her lover turned over and openedlike the pages of a book turn

in the wind

but she heard nothing neither the dry shrill

nor enchanting notes

nor the fixed silence she and her sister

used to kneel inside

beds pushed together to make a raft

* * * * * *
elle serre entre ses bras ses genoux

penche la tête sur le côté

elle a très envie de partir

de s’échapper

mais personne ne la retient

she hugs her knees and lays her head sidewaysshe wants badly to go to escape

but no one is holding her back



ANDREW STEINMETZ ANDREW STEINMETZ

Traduit de l’anglais
par Edmond-Louis Dussault
Montréal, le 8 juin 1999

A propos charro1010

Bibliothécaire des Appalaches
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s