Présentation du numéro 8 de Hermès : revue critique

Présentation

Il y aurait encore, en ces temps troubles, a discuté d’une multitude de sujets, de problèmes et d’évènements.

Voici un huitième numéro de Hermès : revue critique. Un numéro complexe et simple à la fois. Il nous était impossible de ne pas parler des évènements du 11 septembre 2001. Il fallait le faire en interrogeant ces derniers, en s’interrogeant sur ce qu’est la guerre, et surtout en ne faisant pas le jeu des gouvernements et des dominateurs de toutes espèces. Ces derniers, sous des prétextes nombreux, nous obligent à faire don de notre liberté de pensée, au profit d’une nouvelle cause « occidentale »  : la lutte contre le terrorisme. Nos droits civils ont été amputés dans un silence presque complet. Le Canada, l’Angleterre et les États-Unis se sont votés des lois similaires de contrôle de l’immigration et de manifestation. Au Canada il s’agit d’une loi qui se situe en deçà de la Charte canadienne des droits (1). Le projet de loi :

« doit permettre particulièrement, sous des contrôles stricts, l’arrestation, la détention et, au besoin, l’imposition de conditions de libération de personnes soupçonnées de terrorisme, afin d’empêcher des actes de terrorisme et de sauver des vies. » (2,3)

D’ailleurs il ne faut pas être très à gauche pour dénoncer un tel projet. Le Commissaire à l’information du Canada, John Reid, et le Commissaire à la vie privée du Canada, George Radwanski, s’inquièteront de cette loi très radicale. De cette loi qui permet au Solliciteur général du Canada de garder secret certains éléments de preuve. M. Radwanski dira :

« C’est mon devoir de m’élever contre toute violation de la vie privée des Canadiens au nom de la lutte au terrorisme. Avec ce projet de loi, le droit à la vie privée pourrait être éliminé d’un coup de crayon. Mais, sans vie privée, il n’y a pas de vraie liberté. » (4)

L’Association du Barreau canadien demandera, dans son mémoire à la Chambre des Communes, que la définition de ce qu’est le terrorisme soit clarifiée.(5) De plus l’ABC demande que le projet de loi soit limiter dans le temps, elle propose que la limite d’application de cette loi soit limité à une année. Ces recommandations seront rejetées, et l’ABC sera traitée cyniquement par certains élus du parti au pouvoir. (6)

La mise en pratique de ce projet de loi nous dira beaucoup de l’effet de l’influence de l’Angleterre et des États-Unis. Une histoire à suivre quoi.

Brian D. Orend, un spécialiste de la question de la guerre et de la justice, nous a permit de reproduire un court texte portant sur la question de la guerre et de sa justesse. Professeur de philosophie à l’Université de Waterloo il a publié deux livres dont les titres sont : War and International Justice: A Kantian Perspective (Wilfrid Laurier University Press, 2000); and Michael Walzer on War and Justice (University of Wales Press, 2000). Nous reviendrons sur ces titres dans un prochain numéro.

Pierre Blouin s’interroge à chaud sur le traitement journalistique du 11 septembre 2001. C’est à lire comme d’habitude. Ses commentaires sont bien secondés par des petites capsules dans Éphémérides.

George Azzaria propose un petit texte instructif pour les bibliothécaires que nous sommes. En quoi l’entente de libre échange nord-américain pose de nouveau le problème de la culture, des échanges culturels et de la survie des différences. Bien que son intervention touche l’ensemble de la culture, nous pouvons lire ces lignes en les mettant en parallèle avec le document de la Canadian Library Association (7) et celui de l’AUCC et autres (8) sur les effets de ces négociations sur le monde universitaire.

Pour une deuxième fois, Luc Bonneville propose un texte très intéressant sur la nouvelle économie. Est-elle si nouvelle cette nouvelle économie ? Lisez le texte…

Roger Charland


Notes

(1) Voir le texte de la Charte : http://lois.justice.gc.ca/en/charter/const_fr.html.

(2) Il s’agit d’une loi déposée le 15 octobre 2001 intitulée : Loi antiterroriste. Le 22 novembre 2001 un nouveau projet sera déposé dont l’intitulé est Loi sur la sécurité publique. Ce nouveau projet remplace certains articles du premier projet de loi C-36. Voir la position de la Défense nationale :  http://canada.justice.gc.ca/fr/nouv/cp/2001/doc_27784.html et on trouvera l’évolution de ce projet sur le site suivent du Gouvernement du Canada :http://canada.gc.ca/united-states/investigation-us_f.html.

(3) http://www.bibl.ulaval.ca/info/ajour/ajour173.html

(4) http://cf.news.yahoo.com/011024/1/3yzw.html

(5) http://abc.cba.org/Nouvelles/communiques/2001_communiques/2001-10-31_definition.asp. Dans leur mémoire l’ABC écrivait : « Définir le terrorisme n’est pas une tâche aisée. Nos tribunaux ont, de façon constante, refusé de définir les activités terroristes. Cette définition déterminera cependant, plus que toute autre mesure, si le projet de loi parvient à réaliser un juste équilibre. Étant donné les vastes pouvoirs conférés par ce projet de loi, il est impératif que cette définition soit formulée de la façon la plus précise qui soit. La définition proposée est à la fois trop générale et trop complexe en ce qu’elle risque d’englober une activité n’ayant aucun rapport avec le terrorisme, comme des grèves illégales ou des manifestations publiques. Nous sommes en outre préoccupés par la possibilité que des discriminations soient exercées. » http://abc.cba.org/pdf/sommaire.pdf

Cette position sera celle de le Centre canadien de philanthropie qui demande aussi une définition plus précise de ce qu’est un terroriste ou une organisation terroriste.  http://www.ccp.ca/information/documents/anti_terrorism-fr.htm

Après le dépôt d »amendement à la Chambre des communes la Ligue des droits et libertés maintiendra que ce projet de loi allait à l’encontre des libertés. http://www.newswire.ca/releases/December2001/06/c4540.html

(6) Je ne citerai pas ici la transcription, ce que j’ai entendu lors de la présentation télévisée de la présentation de LBC sera bientôt disponible. Il est possible de recevoir une version préliminaire de la transcription en s’adressant à :
http://www.parl.gc.ca/common/Committee_SenHome.asp?Language=F&Parl=37&Ses=1&comm_id=90

(7) CLA, in partnership with the British Columbia Library Association, the Canadian Association of Research Libraries, the Canadian Association of University Teachers, the Library Association of Alberta, the National Library of Canada, the Ontario Library Association, the Saskatchewan Library Association, the Manitoba Library Association, and Industry Canada, has completed an assessment of the impact of the General Agreement on Trade in Services (GATS) on policy, programs and law concerning public sector libraries. http://www.cla.ca/resources/gats.htm ou aur le site http://www.caut.ca/english/issues/trade/GATS.pdf .

(8) Voir le texte  » WTO Threatens Our Health & Education Systems  » par  Bill Graham in Bulletin on line, (december 1999) :  http://www.caut.ca/english/bulletin/99_dec/editorial.htm .


©HERMÈS : revue critique et Roger Charland
ISSN- 1481-0301
Créée le vendredi 18 août 2000
À jour le mercredi 18 décembre 2002

A propos charro1010

Bibliothécaire des Appalaches
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s